Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Archive du fil Info

Publié le par Cavatoit?

octobre 2012 :

Mercredi 31 :

ZAD : Dispositif militaire toujours démesuré dans la zad, premières sommations, premiers tirs, expulsion/destruction, les forces vinciennes veulent enfoncer le clou aujourd'hui au Sabot-100 chênes-FarOuest et dans la Forêt de Rohanne. Jardins et Cabanes en bois au menu de l'Ogre.

Ils ont souillé des millions de mètres carrés de notre nature, blessé des milliers d'arbres, piétiné des milliers de plantes, écrasé des centaines de salamandres, suivi des milliers d'ordres inhumains, se sont fait payer des milliers d'heures supplémentaire ou de nuit.

Ils étaient des milliers, ils sont restés droits dans leur bottes, en chassant des centaines de forme-de-vie des habitats qu'ils avaient mis des milliards d'heures à construire, empoisonnant des jardins patiemment cultivés, foulé des millliers de mètres carrés qui sans le travail de défrichage n'aurait pu être foulé, petits coins de paradis, cocons de liberté que Vinci atomise, repoussant les zadistes vers d'autres refuges, d'autres lieux de vie, abandonné à leur sort et privé des moyens qu'ils avaient su mobilisé.

les détails macabres

Mardi 30 :

Nantes 18h :

rassemblé devant la préfecture, le collectif se retrouve, et squate le pavé du pont Morand. Tout est prévu pour y passer la nuit matelas, couvertures, cartons et petit bois.

Première intervention de police : les services de la BAC qui encadre habillés en civil la joyeuse réunion, soustraient au collectif une vingtaine de matelas, qui sont extrait rapidement par camion.

Deuxième intervention : confiscation des planchettes rassemblées pour se réchauffer pendant ces temps froids et sombres de démolition de la moindre initiative citoyenne.

On se réchauffe en musique, en chantant, en dansant. Les klaxons fusent sur le rond-pont, malgré la petite gêne de circulation

ZAD :

Manoeuvre d'envergure ce mardi, hélicoptère et avion sont venu sur la zone.

Les forces du désordre dégage les barricades du chemin et cernent le Sabot, ils restent à 10 mètres de la maison.

La Saulce est envahie et les travaux de démolition dure toute la journée, les zadistes sont maintenus à distance au nord avec un peloton face à la barricade sur la route et le contrôle des deux champs à l'est et un ligne qui remonte depuis le chemin de Suez dans la forêt de Rohanne, avec des gendarme qui jouent à cache-cache à 100 mètres de la départementale. Les renforts de la Vache-rit sont ainsi maintenu en respect de leur zone d'opération, obligeant à faire des contournement pour retomber sur un contrôle bien en place des gendarmes, comme se fut le cas aux planchettes.

Les gardes mobiles tirent à la grenade assourdissante(et pas seulement) et lacrymo avant d'avancer par dela la barricade, 3 personnes sont blessés.

Des interpellations ont lieux dans la forêt de Rohanne, les bleus montent à six contre un pour déloger les zadistes perchés.

circulation : les axes Paquelais-NDDL, Paquelais-Ardinières, NDDL-Ardinières, ainsi que Vigneux-Ardinières sont bloqués, blocage également de la boissière. carte

- au niveau des Ardillières, les flics laissent passer les piéton-ne-s ( et les tracteurs) sur présentation de la carte d’identité

le détail de la journée

Lundi 29 :

A partir de 18 heures, plus de 2 heures d'assemblée pour statuer des modalités de la réunion préfectorale d'aujourd'hui et du communiqué de presse qui l'annonce, laissant les sans logis du collectif dans l'incertitude du refuge commun défini pour la nuit. Les décisions ne sont pas prises au concensus, le clivage organisation-citoyen rend une partie des débats stériles. Beaucoup de membres du collectif sont usés d'être confronté aux blocages institutionnels et se retrouvent plus dans l'action pour la cohésion, la bonne marche, du collectif en misant sur l'entraide des membres.

19-20h invité à l'émission "Cité à la une" à radio prun', le collectif se raconte aux micros de Romain pour la radio étudiante nantaise. Ecoute de l'émission.ilitaire toujours démesuré dans la zad, premières sommations, premiers tirs, expulsion/destruction, les forces vinciennes veulent enfoncer le clou aujourd'hui au Sabot-100 chênes-FarOuest et dans la Forêt de Rohanne. Jardins et Cabanes en bois au menu de l'Ogre.

Commenter cet article

annereau 06/11/2012 20:33

nous sommes nombreux, habitants loin de Nantes et de la ZAD mais viendra très vite le temps où nous serons là avec vous